un film de Marie-Clémence & Cesar Paes

MAINTENANT AU CINEMA

 

prochaines projections :

vendredi 29 août à Dijon (21)

samedi 27  septembre à Cologne (Allemagne)

voir toutes les projections ici >

 

DVD dans les bacs depuis le 3 décembre 2013

plus d'info >

Un road movie historique dans les coulisses de l’opéra Maraina,

entre La Réunion, Madagascar et... Paris, pour découvrir en musique

l’histoire des premiers habitants des îles de l’Océan Indien.

Actualités

ACTUELLEMENT AU CINEMA EN FRANCE

Retrouvez ici la liste des projections et des rencontres autour du film

LATERIT
9 rue de Terre-Neuve  -  75020 Paris
distribution@laterit.fr
Téléphone : +33 143 727472

 www.laterit.fr

www.boutique.laterit.fr

AVIS DE SPECTATEURS

 

"C'est un film intime. qui nous appartient ! C'est comme si je l'avais fait !"

 

Jean Andrianaivo RAVELONA

 ***

 

"Film Docu à aller voir de toute urgence ! Magnifique, émouvant. Arnaud Dormeuil, Géant par sa présence et par son talent."

 

ANNA P.

 

***

 

"Une expérience exceptionnelle et un ravissement pour les yeux, les oreilles et l'esprit! Plus qu'un making off de l'opéra Maraina, l'Opéra du bout du monde est une histoire dans l'Histoire, une aventure romanesque d'une troupe qui explore la destinée de nos ancêtres dans cette région du Sud - le bout du bout du monde - restée aujourd'hui encore énigmatique, et une oeuvre qui pose de véritables questions sur le développement de Madagascar, ses richesses et son avenir et sur nos inter-relations avec les peuples au delà de nos mers. A voir absolument !" DESIRE RAZAFINDRAZAKA

 

***

 

"Un road movie qui nous emporte et nous enchante. Une nouvelle merveille de Marie-Clémence et César Paes, qui nous en apprend plus sur l'histoire de La Réunion, à travers la musique. A voir absolument, pour les curieux et les voyageurs !" LENA K.

 

***

 
beauté de la nature, beauté de l'homme dans la nature, dans l'immensité de la mer

l'histoire et la culture créateurs de lien social, permettant aux hommes de mieux vivre et de vivre en paix, en se réappropriant de façon apaisée leur passé
plaisir de la musique et du partage
un moment de bonheur que l'on voudrait prolonger

on ne sort pas d'un tel film saturé d'images, sonné par le bruit mais ouvert à de nouvelles expériences, prêt pour de nouvelles rencontres

un film qui fait du bien

que l'on pourrait comparer à buena vista social club mais plus profond, plus poétique, moins commercial

 

GILLES B